english page
26 février 2018  

Je ne laisse jamais de commentaire habituellement mais pour cette fois je fais une exception. Inquiet à l'idée "d'engager" un detective, j'ai été agréablement surpris par l'accueil, les conseils et la qualité de la prestation. Rien à redire. Merci
Éric

7 juillet 2020  

Est-ce que quelqu'un a deja utilise le site de telemedecine de MaQuestionMedicale pour voir un medecin de garde? Pouvez-vous me donner votre avis?

23 janvier 2018  

Un peu sceptique à l'idée de faire appel à une agence de détective privé, et rempli d'a-priori, j'ai enfin franchi le pas, bien poussé par mon avocat. Je n'ai pas l'habitude de laisser des avis, mais je tenais vraiment à remercier toute l'équipe car vous avez été formidable.

Mention spéciale pour l'accompagnement humain...ne changez rien !
Comme promis, je vous tiendrai informé de mon divorce.

 

Formation détective privé

Formation détective privé

 

Vous ne savez pas comment devenir détective privé ? Vous ne connaissez pas les formations de détective agréées ? Vous avez besoin d’en savoir plus sur la profession d’agent de recherche privé ? Quel est le salaire d’un détective privé en France ? Vous hésitez à emprunter cette voie professionnelle ? Quelles études effectuer pour devenir détective privé ?

Investipole met à disposition ces renseignements sur cette fiche métier, afin de vous aiguiller dans votre choix de carrière.

 

 

Définition du détective privé

 

En 2018, un détective privé est un professionnel de la recherche d’information et de preuves juridiques pour une clientèle privée et professionnelle.

 

 

Les tâches quotidiennes d’un détective privé

 

En fonction du type de détective privé que vous êtes (voir ci-dessous), votre vie professionnelle sera ponctuée de :

  • Missions de terrain : la majeure partie de votre temps. Surveillance/filature à pied, en voiture, en moto, recueil de témoignages, reconstitutions, infiltrations…
  • Temps en clientèle : Rendez-vous avec vos clients professionnels (DRH, chefs d’entreprises…), particuliers, les avocats (temps important pour définir la stratégie et élaborer vos rapports), ainsi que tout expert (informatique, huissiers, notaires…).
  • Temps de rédaction : Chaque mission confiée à un détective devra faire l’objet d’un rapport. Ce rapport ayant des chances de terminer devant la Justice, vous devrez y porter une attention particulière, car la qualité de recevabilité des rapports de détective contribuera fortement à votre renommée et votre bouche à oreille.

 

 

Les différentes sortes de détective privé

 

En France, nous distinguons trois statuts professionnels de détective privé, qui s’offriront à vous si vous décider d’entrer dans la profession, une fois votre diplôme obtenu :

 

  • Les directeurs d’agence de détective: Vous ouvrez une agence (entreprise SARL, EURL, SAS…). Vous déciderez alors de devenir une agence d’enquêteur généraliste, ou de vous spécialiser dans un domaine précis (privé, professionnel, recherche de personne, infiltration, débiteur, assurance, contre-enquête pénale…)

 

Avantages : Le statut d’agence vous donnera le plus de crédibilité auprès de votre clientèle (avocats, chefs d’entreprise, particuliers…) et rassurera. Vous serez soumis à la TVA.

Inconvénients : Les frais annuels sont assez coûteux (RSI, charges d’entreprise, cotisations, loyer de bureau…) pour un jeune détective dépourvu de réseau, et ayant une faible clientèle au début. Vous assumerez la moindre erreur juridique.

 

Nous conseillons ce choix pour les nouveaux détectives ayant un minimum de réseau professionnel (avocats, huissiers, juristes…) et donc un minimum de clientèle assurée à l’ouverture.

 

 

  • Le détective privé salarié dans une agence :

    Vous êtes un enquêteur salarié en CDI ou CDD, au sein d’une agence. Vous êtes soumis au droit du travail et travaillez pour votre employeur.

Avantages : Comme dans tout domaine professionnel, vous posséder une sécurité de l’emploi, d’un salaire fixe quelle que soit la conjoncture, ainsi que les cotisations salariales (retraites, sécurité sociale…). Votre agence assumera pour vous certaines erreurs. Bon moyen d’acquérir de l’expérience et d’évoluer à votre allure (clientèle, spécialisation…)

Inconvénients : Salaire souvent  plafonné. Postes de détective privé salarié très peu nombreuses. Difficulté de trouver des offres d’emploi de détective sans avoir de réseau.

 

  • Le détective privé indépendant et sous-traitant :

    Le plus souvent vous prendrez le statut de détective auto-entrepreneur. Vous démarchez les agences afin d’effectuer des missions en sous-traitance.

Avantages : Assez peu risqué car peu de charges pour les auto-entrepreneurs. Très bon moyen d’acquérir de l’expérience avant de créer votre agence. Missions confiées souvent très diversifiées.

Inconvénients : Coût ensuite pour basculer du statut d’auto-entrepreneur à celui de directeur d’agence. Vous obtenez de l’expérience de terrain, mais très peu voir pas du tout d’expérience de clientèle.

 

 

Qualités requises pour être détective privé

 

Quel que soit son statut, le détective devra être disponible (soirs, nuits, week-end…) de par sa définition d’urgentiste. Il devra de plus avoir des qualités de réactivité, curiosité, sociabilité (être à l’aise quelles que soient les conditions). Une extrême aisance en conduite (voiture, moto conseillé en ville) est vraiment conseillée pour tout détective effectuant des filatures (99 pourcents des enquêteurs), une grande patience (temps de « planque » important), une importance endurance (être assez sportif), un goût prononcé pour la photographie, et enfin une extrême pugnacité.

 

 

Salaire du détective privé

 

Un détective privé, tout comme toute profession libérale, n’aura aucune règle concernant son salaire. Tout dépendra de sa renommée, expérience, et surtout de sa clientèle. Concernant les détectives salariés, ils gagneront entre 1200 et 200 euros le plus souvent pour 35 heures de travail, voir 3000 euros pour les plus expérimentés. Des primes ou heures supplémentaires pourront être rajoutées.

 

 

Formation et études pour être détective privé

 

Pour devenir détective en France et avoir votre carte professionnelle, vous aurez besoin de votre agrément, délivré par le CNAPS (ministère de l’intérieur). Afin de voir votre demande d’agrément acceptée, il vous faudra remplir ces conditions :

  • Être de nationalité française,
  • Avoir un casier judiciaire vierge et n’étant engagé dans aucune procédure judiciaire rendant incompatible l’exercice de la profession,
  • Posséder un diplôme de détective privé reconnu par l’état.

 

Diplôme de détective privé

Il existe 2 formations de détective privé d’un an, officielles et reconnues en France :

  • L’IFAR (Institut de Formation des Agents de Recherche), à Montpellier.
  • L’université de Nîmes ESARPP

Ces deux instituts vous proposeront les diplômes de détective privé :

  • Recrutement au niveau bac, vous permettant d’exercer en tant que salarié uniquement
  • Titre certifié et homologué d’agent de recherche privée. Recrutement à niveau Bac+2 demandé, bac+3 ou bac+5 conseillé pour avoir le plus de chance de passer la sélection. Ce diplôme vous permettra d’exercer en tant qu’indépendant ou de directeur d’agence.

Pour chaque formation, elle sera composée d’une partie théorique et d’une session de stage en agence de détective. Les postes de stage de détective privé étant difficiles à trouver, il est conseillé de trouver votre maître de stage au démarrage de votre formation.